Aldente-théâtre Le théâtre n'est fait que pour être vu. Molière
 

 

Vous êtes ici: Home - Oeil de fouine
Aldente-théâtre

"Oeil de Fouine" de Minever Morin et Marco Melloni dans une adaptation et traduction française de Nicole Colchat et Toni Cecchinato

             

Adolescence déniée, trafic international de stupéfiants, immigration clandestine dramatique et violente, choc des cultures destinées à rester étrangères : en partant d’un fait divers (le premier cas en Italie avec un mineur impliqué en tant que narcotrafiquant de cocaïne), les deux auteurs déchaînent les saisissements et signent un drame incisif.

Le policier Bruno en crise après le suicide de son collègue Mimmo et le jeune Nelson, pion du trafic de stupéfiants, croisent leurs destins lors de l’arrestation du garçon. Ils découvrent qu’ils éprouvent des sentiments similaires, partagent la même peur du futur et l’angoisse de la solitude, ce qui devient leur unique point de contact.

Les deux protagonistes, dont la différence d’âge les empêche d’instaurer une complicité amicale ainsi que la possibilité d’un rapport père-fils (qui reste latent malgré tout), tendent inconsciemment et désespérément à rechercher le salut l’un grâce à l’autre. Mais justement là où ils attendent un changement libérateur, les protagonistes se retrouvent prisonniers des impitoyables et inexorables lois de survie de ce monde.

Un parcours intense tissé de dialogues soutenus entre Bruno et Nelson, parfois suspendus comme dans un moment de folie passagère, parfois traversés de violents états d’angoisse, de compassion ou de colère désespérée, mais toujours imprégnés d’un subtil lyrisme, qui introduit le drame final: l’inéluctabilité d’un destin qui condamne ces deux “êtres différents”, le policier en crise et le jeune asocial, à une unique et inexorable marginalité